Your party

Our Issues

Our Events

News

Les Socialistes européens élisent Martin Schulz comme candidat au poste de président de la Commission

Aujourd’hui, le Parti socialiste européen a élu Martin Schulz comme candidat au poste de président de la Commission européenne, donnant le coup d’envoi de la campagne électorale visant à asseoir la famille politique social-démocrate à la tête de l’Europe.

Aujourd’hui, le Parti socialiste européen a élu Martin Schulz comme candidat au poste de président de la Commission européenne, donnant le coup d’envoi de la campagne électorale visant à asseoir la famille politique social-démocrate à la tête de l’Europe.

Lors d’un congrès électif, organisé à Rome par le Premier Ministre Matteo Renzi et le Partito Democratico, Martin Schulz a reçu l’appui de 91% des délégués.

Dans son discours devant le Congrès, il a lancé un appel à l’action à tous les sympathisants du PSE, ceux qui se trouvaient dans la salle et ceux qui sont présents à travers l’Europe:

«Je veux être le premier président de la Commission qui ne soit pas le fruit d’accords passés dans l’ombre mais bien le résultat d’un vote démocratique.  Je n’accepterai qu’un seul accord: un accord avec les électeurs européens!»

« Si vous votez pour la première fois, ou si vous avez hésité, pensant que la Gauche avait perdu pied ces dernières années, souvenez-vous que, avec votre aide, nous pourrons bâtir une Europe nouvelle. Il est temps de revenir à nos vraies valeurs.  Il est temps de nous unir, de nous organiser, d’agir, d’aller au combat et de remporter ces élections»

Détaillant ses priorités, M. Schulz a affirmé que les sociaux-démocrates se battraient bec et ongles pour que les Européens retrouvent le chemin de l’emploi:

«En tant que président de la Commission, ma première priorité sera l’emploi, un emploi de qualité.  Au cours des cinq prochaines années, pour chaque mesure prise dans l’UE, nous devrons pouvoir répondre à une simple question: cette mesure contribuera-t-elle à la création d’emplois?»

«Dans cinq ans, je veux pouvoir dire que, grâce à nous, l’Europe est redevenue un acteur commercial de premier plan parce que les nouveaux produits intelligents sont développés dans des laboratoires européens, fabriqués dans des usines européennes par des travailleurs européens et exportés à travers le monde à partir de ports européens!»

Martin Schulz a aussi évoqué les valeurs fondamentales de la social-démocratie, et la nécessité de garantir l’égalité des chances à tous les Européens:

«Dans cinq ans, je veux pouvoir dire que nous avons réussi à réduire les écarts de rémunération entre les femmes et les hommes, et à augmenter le nombre de femmes à des postes à responsabilités; parce que je veux que ma fille puisse avoir les mêmes opportunités que mon fils.»

Les partis membres du PSE dans les différents pays d’Europe mènent déjà campagne pour les élections européennes, et un vaste mouvement de soutien à Martin Schulz s’est levé chez les militants, afin de faire basculer le vote en sa faveur.  La campagne se déroule aussi sur Internet, via le hashtag «#knockthevote». Les militants expliquent aux citoyens européens que, pour la toute première fois, ils ont réellement leur mot à dire dans l’orientation future de l’UE.

Les élections européennes se dérouleront entre le 22 et le 25 mai 2014 dans les 28 États membres de l’UE. 751 eurodéputés seront élus, et le président de la Commission sera élu par une majorité d’eurodéputés, sur proposition du Conseil européen.  Une majorité progressiste au Parlement nous permettra de faire de Martin Schulz le prochain président de la Commission européenne.

Do you like this post?